Actus, CODAGE +

CODAGE Paris x SOLIDARITE

solidarité-grazia-codage-paris-3

DES NOUVELLES DU PROJET BIO-ECOLE !

Souvenez-vous, en Juillet 2014, CODAGE Paris se joint à SOLIDARITÉ & GRAZIA pour financer des projets de bio-écoles en Inde, via le concours Charity Bag Grazia. A l’issue du concours, CODAGE Paris et Grazia permettent à Solidarité et sa branche indienne d’ouvrir 2 bio-jardins dans des écoles du sud de l’Inde.

Un projet réalisable dont l’ambition pourrait changer la donne dans ce pays où l’agriculture -et donc la vie- est largement menacée par l’utilisation massive de semences transgéniques [1] et par l’émission de gaz à effet de serre [2]. 

 

SOLIDARITE ET CATAMARAN

L’association SOLIDARITE intervient avec les jeunes indiens et les écoles au sein d’un projet pilote de bio-écoles initié en 2013 dans le cadre des actions de Catamaran, centre de sensibilisation à l’environnement, situé dans le sud de l’Inde près de Pondichéry. L’objectif premier est de sensibiliser les enfants des écoles publiques de la région à la protection de l’environnement. Le deuxième objectif est de propager ce projet dans d’autres régions et structures scolaires grâce à une forte visibilité. Solidarité et Catamaran interviennent chaque année dans une dizaine d’écoles, permettant de toucher environ 4500 familles.

LES BIO-JARDINS

L’importance de l’ouverture de bio-jardins dans les écoles du sud de l’inde est indéniable. Outre l’aspect éducatif –savoir planter, faire pousser, utiliser convenablement les récupérateurs d’eau installés grâce aux dons, transmettre à ses pairs ces compétences-, les denrées issues des bio-jardins serviront à alimenter gratuitement les cantines où l’on sert jusque-là exclusivement du riz, qui constitue le seul repas de la journée pour de nombreux écoliers. Des résultats extrêmement concrets et à l’impact fort et durable dans cette région particulièrement pauvre.

LES AVANCÉES DU PROJET

Guillemets indd

Quatre jardins potagers sont plantés dans les écoles de Chettikkupam, Cheyyenkupam, Chettinagar et Bless. Les outils pédagogiques et le matériel de jardinage ont été remis, les graines plantées par les enfants. Elles ont commencé à germer. Dans les écoles, les enfants et enseignants sont très attentifs à leur jardin et en prennent soin. Une journée a également été organisée avec les enfants des écoles pour les former au compostage », nous confie Clotilde BATO, directrice de SOLIDARITE à Paris.

D’autres actions se mettent en place. Au-delà de la sensibilisation, les équipes commencent à former les élèves à la biodiversité marine, la conservation du patrimoine environnemental, aux plantes médicinales, à la maîtrise de l’énergie, de l’eau et des déchets, ainsi que la formation à des technologies innovantes dans ces domaines. Pour assurer la pérennité de ces actions, les associations forment également 225 jeunes « éco-acteurs » pour sensibiliser et transmettre à leur tour. Un travail pour l’avenir, auquel CODAGE Paris est très fière de s’associer modestement.

 

Nb : un bio-jardin complet dans une école publique, c’est seulement 500 euros. 1 seul euro peut servir à acheter des graines. Chaque don peut donc faire une différence. Pour en savoir plus sur le projet Bio-École, c’est ici. Pour soutenir le projet Bio-École et contribuer à expansion, c’est ici ! Merci pour eux.

 

[1] http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2014/08/09/bras-de-fer-autour-des-ogm

[2] http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/09/09/en-inde-la-pollution-a-l-ozone-menace-la-securite-alimentaire_4484405_3244.html

 

  • codage-paris-grazia-solidarite-biojardins-1
  • codage-paris-solidarite-grazia-4
  • codage-paris-grazia-solidarite-2